Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

vendredi 3 mars 2017

Tu manques

Mais t'es où? Pas là. Comme dirait l'autre.

En ce moment, je dois dire tu manques.

C'est chiant de dire à l'autre qu'il manque quand tu sais qu'il ne lira pas tes mots. Au moins quand l'autre est mort, on peut croire dans un coin de son coeur que l'autre quelques part, entend, juste parce qu'on l'a aimé.

Bon, mais voilà, Jean-Jacques, je me rend compte à quel point tu manques.

Je ne trouve plus d'artiste pas vraiment poète, pas vraiment parfait, pas vraiment le meilleur. Je ne trouve plus d'artiste qui parle de la vie qui m'entoure, de la vie que je vis. Je ne trouve plus d'artiste qui parle de ma peur du rejet de l'immigration, de l'autre. 

Je ne suis pas très douée pour parler de ce manque Jean-Jacques. Je pourrais te dire tous ces textes qui m'ont aidé à grandir, à me façonner. Parfois je les fais même écouter à ma fille pour qu'elle prenne conscience de certaine choses...  Mais là, j'ai vraiment l'impression que tu manques à moi, à nous... comme le voisin qui parle de nos vies, de notre vision des choses avec des mots un peu plus jolis et plus précis que nous, les moyens, les sans dons,  ne trouvons pas. 

Elles me manquent les chansons où l'on se dit "c'est ça!", elles me manquent les chansons qui me font danser, elles me manquent les chansons qui racontent les filles à pt'its chapeaux, les valeurs qui sont les nôtres, la société, qui me font réfléchir.

Reviens. 

Juste pour nous rappeler que nos parents, grands parents étaient immigrés eux aussi. Pour rappeler qu'ils étaient une valeur ajoutée et pas un ventre à remplir. 
Rappelle nous qu'on peut donner de la valeur à notre travail, qu'on soit cordonnier, caissier, prof ou musicien.
 Viens rappeler au peuple que c'est ensemble qu'on est fort. 
Viens nous chanter qu'on a peur, que Zora ne sourit plus, qu'on veut voir des Sarah jouer à la poupée, qu'Eloïse veut être assise à coté de Salima et qu'on ne trouvera plus soupçonneux quand elle voudra apprendre l'arabe.

Viens chanter, Jean-Jacques. 

Viens chanter pour les sans dons. 

Pour ceux qui ne se font plus entendre. Viens chanter pour ceux qui n'ont plus de voix, parce qu'ils ont donné la leur à ceux qui les ont trop fait chanter. 

Viens Chanter Jean-Jacques. Il n'y a plus de printemps. On a besoin de quelqu'un qui nous rassemble, on a besoin de ta musique, de tes mots.

Tu manques Jean-Jacques. C'est con avant vous étiez nombreux à penser que le pouvoir, c'est nous qui l'avions. Michel, Daniel, Coluche... Vous étiez là tous. Vous nous disiez "allez on retrousse nos manches, on y va!". Ok. T'as pas de bol, t'es le dernier qui reste.

Tu manques Jean-Jacques. Ta musique manque. Ton bon sens manque. Tes prises de position manquent.  La dame sur le balcon manque. le cordonnier manque. Les violons manquent. Les pas qui résonnent manquent. Les actes manqués manquent. Les rêves manquent.

Tu fais chier Jean-Jacques. T'es même pas mort.

Tu manques. Si tu savais. Tu manques. Tant.