Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

mardi 2 mai 2017

Cher Emmanuel

Cher Emmanuel,

Soyons clairs. Je sais bien que tu ne vas pas lire ma lettre ouverte hein... Je suis pas gueudin à ce point là...

Bon excuse moi, Emmanuel, si je me permets autant de familiarités, mais vois-tu, moi je suis pour l'égalité, donc je ne prends de pincettes avec personne. Pas même avec toi.

Puis on a exactement un an d’écart (quasiment jour pour jour...), donc je tutoie  les parents d'élèves de la classe de ma fille, donc on va pas se la jouer comme si tu n'avais pas, toi aussi regardé, Olive et Tom ou Les chevaliers du zodiaque....

Donc Emmanuel, je voulais juste mettre deux ou trois trucs au clair avec toi avant dimanche.

Soyons clairs. J'ai voté pour toi au premier tour.

Les cartes sont posées là, on peut discuter.

Pourquoi ai-je voté pour toi? 

C'est là que je vais peut-être te surprendre, parce que quand je t'écoute, dire partout qu'on a adhéré à ton projet, j'ai envie de te dire que tu te mets le doigt dans l’œil jusqu'à l'anus (ça non plus, ça se dit pas à un homme politique. ÉGALITÉ que je te dis). 

Non je n'ai pas adhéré à ton programme. Du tout, du tout  d'ailleurs. Moi, ta loi travail, travailler le dimanche, des lois qui favorisent amazon and co, réduire les fonctionnaires etc...

Non. Bah non. je ne suis pas d'accord.

Alors pourquoi j'ai voté pour toi? (Tu me diras.)

Bah c'est simple. En 2012, j'ai voté Hollande. A vrai dire j'ai toujours voté à gauche (bon à part en 2002 évidemment .... On sait pourquoi....).  Mais bon, conforme à mon éducation, mes croyances, mes valeurs républicaines, j'ai voté Hollande. 

Le soir pendant que mes potes faisaient la fête dans mon village de Seine-et-Marne, où on vote plutôt Sarko que Hollande, j'ai eu cette phrase:

"Je ne sais pas si c'est une bonne chose: Hollande ne pourra pas faire grand chose. Donc dans 5 ans, on va avoir droit à une droite dure".

Et donc pendant 5 ans je me suis engagée, dans mon travail, dans ma vie, sur mon blog, à prévenir, à tenter de trouver d'autres solutions, etc...

Mais petit colibri que je suis, je n'ai pas éteint  l'incendie. Donc très tôt dans la campagne, j'ai su que je voterai "contre" dès le premier tour. 

Si je m'étais écoutée, j'aurai voté blanc. Les petits candidats de gauche sont trop idéalistes, Hamon avait un programme des plus alléchant mais des plus irréalisables, Mélanchon et sa reconstruction de l'Europe à lui tout seul, n'était pas envisageable. Toi? Ton programme social , n'était pas inintéressante, ton programme sur le chômage était séduisant (oui, d'autant que je suis au chômage donc je sais que c'est ça qu'il faut faire). 

Évidement j'ai tiqué sur ton programme économique. Tiqué. Comment te dire. C'est pas le mot. Il m'a carrément fait chier. J'ai eu un moment de doute je t'avoue quelques semaines avant le premier tour. Puis l'arrivée de militants FN sur mon twitter, à chaque fois que je disais un mot.... Je me suis dit que je devais être forte et voter pour toi.

Bref.

Tout ça pour te dire, Emmanuel... Tout ça pour te dire, que je ne vote pas pour toi par conviction. Et crois moi, si tu es élu (parce que quand j'entends ce que j'entends je te jure que c'est pas joué mon grand...), va falloir t'attendre à des gens qui sont sur le pavé.  Qui sont près à faire valoir leurs droits de grèves et de manifestation. Ce n'est pas un mandat tranquille qui t'attends, Emmanuel... Ce sont des gens remontés, révoltés, qui votent "pour". Par amour de la France et par le désir de protéger leur liberté. Et pas du tout pour ton programme libéral...

Si ton élection te semble facile, pense que tu as en face de toi un peuple, prêt à se soulever, tu as la responsabilité de ne pas laisser passer le FN cette année et d'avoir un bilan suffisamment bon pour que dans 5 ans, cette horreur ne se renouvelle pas.

Et cette fois-ci, Emmanuel, ce ne sera pas le vote qui nous sauvera. 

Donc reste humble, Emmanuel.  Écoute-nous. Ne reste pas là juste à nous entendre. Écoute-nous. Pose les montres chics et les fringues à 2000 balles et viens nous rencontrer, écouter nos problèmes quotidiens et résous au moins le problème du chômage. Fixe toi juste cette problématique. ¨Pour le reste, crois moi on se démerde déjà depuis longtemps....

Allez Emmanuel. Ne nous déçois pas. Déjà qu'on n'a pas confiance. Alors gagne notre confiance point par point.

En marche. Et bon courage.