Et on se rencontre???

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez mowgouaille sur Hellocoton

jeudi 6 septembre 2018

Mon vélo

Je n'ai pas le permis.

Ce n'est pas faute d'avoir essayé, ou de le vouloir mais je n'ai soit pas les moyens, soit pas le temps de le passer.

Lorsque je me suis installée dans mon village et que je me suis aperçue que les trains passaient toutes les heures, j'ai vite compris que ma liberté de circuler allait être entravée par ce manque de papier rose (je parle de permis là, pas de PQ)

Le seul mode de transport abordable était donc le vélo. Après un vélo d'occasion et un léger accident de la route, on m'a offert le légendaire b'tween de chez décathlon. Il est devenu mon meilleur ami.



 Voilà donc trois ans que je voyage sur mon fidèle destrier, plus fidèle que Lassi, et depuis je rêve de traverser la France avec lui et ma petite famille....

 Mon vélo incarne la libreté totale. Je traverse les routes, les champs. La sensation que tout est en suspend. Souvent je surprend le regard des gens... "Quoi? Tu es allé jusqu'à FONTAINEBLEAU À VÉLO????"

S'en suive les questions d'usage: "tu n'as pas peur?", "ça te donne pas envie de passer ton permis"...



L'un et l'autre ne sont pas antinomique... Parfois quand j'emprunte un nouveau chemin assez déserts,  je peux avoir peur, mais sur mon vélo je me sens moins en danger que si j'étais à pieds... La seule chose c'est que les autres véhicule te prenne rarement pour un véhicule donc se pense toujours propriétaire de la route.... Je me sens d'autant plus légitime pour dire ça que je respecte les règles et facilite au maximum la circulation des voitures. Alors quand une voiture ne patiente pas 12 secondes pour me doubler le temps d'avoir le mètre réglementaire.... ça me gonfle.

Un jour je sais que je ferai avec les miens ou non, un vrai périple à vélo. A travers la campagne de préférence... Même si j'ai le permis....